Lessive au lierre

Les lessives conventionnelles contiennent souvent des ingrédients indésirables, ont des parfums trop forts (pour moi), et coûtent cher. Je suis en phase de test de lessive maison, à base de savon de Marseille. Je n’ai pas encore trouvé la recette qui me convient tout à fait. Par contre j’ai testé autre chose : la lessive au lierre !untitled

Le lierre contient 5 à 8% de saponine, parfait pour laver quoi. Il y en a plein au fond de mon jardin, et surtout partout dans la forêt derrière chez moi. Vous en avez peut-être qui grimpe sur le mur. C’est gratuit, et c’est vraiment pas long de récupérer quelques feuilles.

 

Voici ma recette :

  • Ramasser une cinquantaine de feuille de lierre
  • Laver et broyer les feuilles
  • Mettre les feuilles dans une casserole avec 1L d’eau, porter à ébullition et laisser bouillir 20min
  • Laisser infuser toute la nuit
  • Filtrer la préparation et stocker (j’utilise une bouteille de jus de fruits en verre)
  • Ajouter éventuellement des huiles essentielles pour parfumer (attention à utiliser avec précaution et en se renseignant)

A conserver 1 mois dans un endroit frais. Vous pouvez la congeler si vous ne l’utilisez pas assez vite.

Utilisation : un verre à moutarde dans la machine

 

Mon linge n’a plus cette odeur de lavande ou d’océan indien qui fait dire « mmm l’odeur du linge propre ». Mes vêtements sentent… rien. Et ça me va très bien !

Evidemment s’il y a de belles tâches, il vaut mieux faire quelque chose de plus (frotter auparavant avec du savon de Marseille par exemple). Mais à part ça je suis très satisfaite de cette lessive. 100% écologique et totalement gratuite. En plus elle peut aussi remplacer le liquide vaisselle ou le shampoing (c’est de la saponine, ça lave).

Et vous, qu’utilisez-vous comme lessive ?


5 réflexions sur “Lessive au lierre

  1. Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce partage de recette de lessive.
    Est-ce que tu choisis des feuilles de lierre pêle-mêle jeunes et vieilles, ou est-il préférable de prendre plutôt les vieilles, plus grosses et peut-être plus riches en saponine ?
    Petite remarque : dans la phrase « A conserver 1 mois dans un endroit frais. Vous pouvez la congeler si vous ne la consommer pas assez vite. »
    tu devrais remplacer « consommer » par « utiliseZ ».
    En effet, le verbe « consommer » est plus souvent associé à la nourriture voire aux boissons… et vu qu’il s’agit d’un produit ménager, la confusion pourrait être néfaste (même si elle ne serait pas fatale, vu que le lierre est utilisé en naturopathie).
    Je trouve l’idée de la congélation excellente, car on peut ainsi préparer des doses que l’on sort du congèl’ au fur et à mesure des besoins.
    au plaisir de te rencontrer sur un atelier,
    Laurence

    J'aime

    1. Bonjour Laurence.
      Je te remercie pour ce commentaires. Je prends les feuilles pêle-mêle, leur efficacité me convient. J’aurai tendance à simplement rajouter des feuilles si je veux l’améliorer.
      Ta remarque concernant le mot « consommer » est très pertinente !
      N’hésites pas à nous raconter ton expérience quand tu auras essayé !
      J’espère qu’on pourra en reparler bientôt 🙂
      Pauline

      J'aime

      1. Bonjour,
        J’ai fabriqué cette lessive avec des feuilles ni jeunes, ni vieilles… hi hi j’ai choisi celles qui se situaient au milieu des lianes !
        J’ai trouvé que la réalisation (couper – cuire – refroidir – filter – verser – conserver) est d’une simplissité qui devrait tous nous pousser à faire notre lessive nous-mêmes.
        Mais je n’ai pas pu la tester car quelques jours après l’avoir embouteillée (même bouteille en verre que le tienne) il s’est formé à la surface une pellicule mi-mousseuse mi-moisie qui a eu pour conséquence de me faire jeter ma préparation en me disant « flûte… j’ai loupé quelque chose ».
        Aujourd’hui, en venant te décrire mon « aventure avortée » je vois sur la photographie qui illustre ton article que ton liquide présente sensiblement le même phénomène.
        Aurais-je donc jeté une lessive qui n’avait finalement pas pourri ?!
        Argh…
        Je suis prête à recommencer, mais avant j’attends tes commentaires.
        Laurence

        J'aime

  2. Depuis que j’ai découvert cette lessive naturelle, je vois du lierre partout! Je m’en sert comme lessive et comme shampoing. Pour les lessives de tous les jours c’est parfait. Pour le blanc ou les taches de gras… j’ai gardé ma lessive habituelle pour le moment. On m’a donné une belle récolte je vais pouvoir en congeler, je n’ai encore jamais essayé. En shampoing, je prend un verre de lierre chauffé au micro onde ( ça fait un peu froid sinon :0p )avec une càc de bicarbonate de soude. Hop sur mes cheveux je passe bien partout, laisse posé le temps de me savonner et je rince. Ça peut paraître un peu sec ou poisseux, les cheveux ne sont pas doux comme avec un shampoing du commerce mais le rinçage au vinaigre rectifie tout ça. Mais au final, mes cheveux regraissent moi vite et j’ai pris l’habitude de les brosser tous les jours aussi. Tout le monde y gagne la planète, moi, mes cheveux… Bref vive le lierre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s