Mettre l’été en bocal

Depuis que je suis dans le Zéro Déchet, je mange des fruits et légumes de saison. Qu’est-ce que c’est bon les tomates de saison ! Mais en février qu’est ce ça me manque les tomates au milieu des poireaux et des courges… Cette année j’ai pris les choses en main : pas question d’être en manque ! J’ai fait des bocaux.

594b84b6a02e2

Avant je pensais que faire des bocaux c’était réservé aux grands mères pour les pâtés et autres confits de canard. Le tout par un procédé à la fois secret et compliqué.

89212586_optEt puis j’ai commencé à faire mes courses en vrac, à cuisiner plus, et à vouloir conserver au congélateur. J’ai vu que tout ne s’y conservait pas aussi bien, et qu’il n’était pas extensible. Il consomme de l’énergie, et il faut le dégivrer. Là des amis, des gens de mon âge, m’ont dit qu’ils ont toujours fait des bocaux. Damned, ce n’est donc pas réservé aux grands mères ! Puis ils m’ont montré comment ils faisaient, et là j’ai vu que c’était BEAUCOUP plus simple que ce que je pensais. C’est même à la portée de tout le monde ! J’ai fait quelques tests, et puis je suis passée à la vitesse supérieure. Et voici comment j’ai mis l’été en bocaux.

L’équipement

Je n’ai pas de cocotte minute. Je n’ai pas trop envie d’en acheter une exprès pour ça. Comment vais-je faire ? En plus ça prend de la place, et pour le peu que je vais m’en servir, je préfère garder mes sous pour aller boire des coups (ou autre).

Ne nous inquiétons pas ! Pour mes premiers essais, j’ai utilisé une grande marmite que j’avais chez moi. En fait il faut juste un récipient assez grand pour mettre des bocaux plus de l’eau, et qu’on va maintenir à température (c’est-à-dire avec l’eau qui bout). Donc on peut très bien prendre ce qu’on a sous la main !

20171011_175219

Deuxième option : emprunter aux amis ! Pour ma grosse session de bocaux, j’ai emprunté un stérilisateur. C’est gros, ça permet de faire beaucoup de bocaux en une fois. Mais du coup ça prend de la place. Mes amis ne l’utilisant pas hyper souvent (on l’utilise rarement TOUS les weekend), ils me l’ont prêté sans soucis. Demandez autour de vous, il y aura bien quelqu’un pour vous prêter une marmite / cocotte minute / stérilisateur le temps d’un weekend. Sinon il existe tous les sites d’échange entre voisins, comme Smiile, AlloVoisins.

Je vous conseille vivement l’option prêt pour faire des premiers essais. Et quand vous vous sentez plus à l’aise, si vous voulez acheter du matériel pour en faire souvent, pensez à l’occasion !

 

 

20171011_172140

Les bocaux

Les bocaux de confitures / cornichons réutilisés ne sont pas conseillés pour faire des plats cuisinés. Il faut alors s’équiper de vrais bocaux pour conserves. La marque la plus connue étant Le Parfait. Là aussi, privilégiez l’occasion. J’en ai par exemple achetés sur LeBonCoin, à côté de chez moi, à quelqu’un qui avait vidé le grenier de sa grand-mère.

 

 

 

Les joints

Pour chaque bocal, il faut un joint, à changer à chaque stérilisation. D’ailleurs ça m’embête un peu, de jeter un  joint à chaque fois. Si quelqu’un connaît une alternative, ça m’intéresse ! On les trouve dans les grandes surfaces (oh mon dieu un supermarché !). Il faut faire attention à prendre la bonne taille. Moi je me suis trompée, et au moment de les remplir j’ai du faire un aller retour au magasin…

La cuisine

ch060606-054-l720-h512

Une fois qu’on a le matos, qu’est-ce qu’on en fait ? Personnellement, j’ai voulu profiter des derniers légumes d’été. J’ai donc fait un tour chez mon maraîcher (bio). Je lui ai acheté les dernières courgettes etc, et je lui ai demandé s’il avait des tomates pour faire de la sauce. Il m’a donné une grosse cagette avec des kilos de tomates à peine amochées ! Avec tout ça j’ai fait de la sauce tomate et de la ratatouille. Alors oui ça prend du temps de cuisiner de la ratatouille. Mais là j’en ai 4L, et ça m’a pas pris vraiment plus de temps que si j’en avais fait une portion classique. L’intérêt c’est qu’on cuisine une grosse quantité à la fois.

La stérilisation

20171011_174740

La méthode est simple : bien nettoyer les bocaux (voire les faire bouillir un peu), les remplir, les fermer avec le joint, et les mettre dans le stérilisateur / cocotte minute / marmite, et les recouvrir d’eau. Porter à ébullition et déclencher le chrono (moi j’ai laissé 1h, ça dépend des recettes). Pour plus de détails aller voir ici.

Résultat

Pour moi : de la sauce tomate et de la ratatouille pour l’hiver ! Bio, local, de saison, fait maison, à déguster quand je veux sans aucune préparation.

20171012_102451


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s