Les coulisses d’une épicerie sans emballage : Le Cabas Vrac à Saint Loubès

Depuis un an un commerce sans emballage a ouvert Rive Droite. Le Cabas Vrac de Saint Loubès apporte enfin une solution pour faire ses courses en vrac, entre Bordeaux et la Dordogne. Rencontre avec les propriétaires Hélène et Jean-Pierre, qui réalisent leur rêve.

20171102_175609

Parlez-nous de votre parcours avant le Cabas Vrac

Nous étions tous les deux dans la grande distribution (bricolage) : Hélène en assistante commerciale et Jean-Pierre comme chef de secteur. On travaillait dans le même magasin, c’est là que nous nous sommes rencontrés, il y a 8 ans.

Comment êtes-vous « tombés » dans le Zéro Déchet ?

J’ai eu un déclic au bureau. Il m’arrivait de travailler du côté alimentation du magasin (Leclerc). A force je connaissais très bien les produits, d’où ils viennent, les fournisseurs, comment ils travaillent etc. La grande distribution c’est très spécial. Je me suis dit ce n’est pas normal, il y a un problème au niveau de notre alimentation, il faut en changer. Donc d’un côté ça me faisait vivre, et d’un autre côté j’ai eu une prise de conscience, j’ai eu envie de changer beaucoup de choses. Nous avions tous les deux envie de vivre différemment depuis un moment.

Nous sommes un couple recomposé. Dans nos vies précédentes nous avions un mode de consommation classique, car nos conjoints n’étaient pas convaincus. Quand nous nous sommes mis ensemble, nous avons partagé les mêmes attentes et nous avons commencé à faire du Zéro Déchet dans notre vie. Je me souviens on allait à La Recharge à Bordeaux, en tram avec les enfants et les sacs.

vitrine_offre_popup

Comment avez-vous eu l’idée d’ouvrir une épicerie vrac ?

Nous rêvions depuis longtemps d’ouvrir un commerce. L’idée du vrac est venue à nous naturellement, car c’est notre mode de vie. Nous voulions transmettre quelque chose, avoir un commerce de proximité, privilégier la relation client. Nous nous sommes décidés en décembre 2015.

Comment le projet a-t-il commencé ?

Nous avons monté le projet avec la CCI de Bordeaux, fait une étude de marché pour déterminer où s’installer. Nous avions envisagé Ambarès, mais finalement nous avons choisi Saint Loubès. C’est une commune qui bouge, et où le zéro déchet se développe : il y a notamment le mouvement Saint Loubès en transition. Nous avons trouvé le local en mai 2016.

Comment s’est passée l’ouverture ?

Nous avons ouvert en octobre 2016. Par hasard, il y avait de nombreux événements écolos à Saint Loubès ce mois-ci. Notamment la Famille Zéro Déchet est venu faire une conférence à La Coupole. Ils sont venus chez nous relever les prix (on ne le savait pas !) et ont parlé de nous à leur conférence ! Ils ont dit qu’on était pas plus cher que des grandes surfaces comme Biocoop, ça nous a beaucoup aidé.

20171102_175628

Comment choisissez-vous vos fournisseurs ?

La priorité c’est le vrac, le Zéro Déchet, et le local. Mais il faut aussi pouvoir fournir les volumes, et proposer un prix raisonnable. Par exemple il y a un producteur de miel à Saint Loubès, mais il ne produit pas assez. Nous avons donc choisi un producteur des Landes qui peut nous alimenter en permanence.

Tous nos produits ne sont pas bios, car dans le bio on peut trouver tout et n’importe quoi. Par contre tous nos produits sont sélectionnés avec soin. Nous avons rencontré chaque fournisseur et nous savons comment ils travaillent. S’ils ne sont pas bio, ils utilisent très peu de produits chimiques.

Par exemple nous avons choisi de vendre de l’huile d’olive d’Espagne. Il y a de l’huile d’olive française, mais les olivier ont été très malades, et l’huile est rare dont très chère. L’Espagne a mauvaise réputation au niveau des pesticides. Nous avons été sur place, et nous avons visité l’usine, pour nous rendre compte des méthodes de travail et des produits utilisés. C’est le fournisseur le plus éloigné.

 

 

Que trouve-t-on au Cabas Vrac ?

Tous les aliments secs classiques (céréales, légumineuses, biscuits, farine, café, thé etc), des épices, des liquides alimentaires (huiles, vinaigres, vins), de l’épicerie fine locale, des produits ménagers (savons, lessives, bicarbonate de soude, vinaigre blanc etc). Par exemple la lessive est faite par 100% Gironde à Cestas, mais le savon vient de Marseille (Marius Fabre), le café Michel est torréfié à Pessac, la farine vient de Laruscade (à 30 minutes). Nous avons ouvert avec moins de choix, et nous avons énormément développé la gamme. Nous avions un tableau où les clients notaient les produits qu’ils aimeraient trouver. Nous avons donc élargi notre offre à partir des demandes des clients. C’est ainsi que nous avons trouvé des épices, ou du papier toilette sans emballage fabriqué à Toulouse à partir de papier recyclé.

 

 

Il y a aussi une cave à vin, c’est original dans une boutique ZD  !

C’est une section qui nous tenait à coeur, et qui est à part. On aime bien le vin, on aime en parler, et on aime le contact avec les vignerons. Il n’y a pas de cave à vin à Saint Loubès. Les gens qui veulent du bon Bordeaux savent où aller, ils vont souvent directement chez le viticulteur. Nous proposons du vin des différents vignobles de France, qui travaillent soit en bio soit en agriculture raisonnée. Nous avons également du vin au vrac, c’est du rouge de Castillon-La-Bataille, fait par un viticulteur qui accepte la monnaie locale.

On a également des apéritifs, des rhums et des whisky en vrac, produits en France, des bières et boissons locales. Entre les boissons et les tartinades il y a tout ce qu’il faut pour faire un apéritif improvisé !

Quelle est l’ambiance au Cabas Vrac ?

Nous avons ouvert pour passer un message, transmettre quelque chose. On aime beaucoup communiquer avec les clients. Ici les gens prennent le temps, se posent, parfois les clients discutent entre eux alors que ça arrive assez peu en grande surface ! Hélène : l’autre jour une jeune fille est venue acheter une brosse à dents, et ça a été toute une discussion, sur le manche à garder, les têtes pour changer etc.

Jean-Pierre : moi j’avais ma grand-mère qui avait un commerce sur la route de Saint-Malo. Elle avait une toute petite épicerie, et un bar. C’était sur la route des vacances. Elle avait mis une pancarte : « Vous pouvez venir avec votre picnic si vous consommez une boisson ». Donc il y avait beaucoup de vacanciers avec leur picnic, et tous les gens du coin qui venaient jouer à la pétanque juste derrière. Elle avait une ancienne balance pour peser. C’est un peut tout ça que je retrouve ici. Finalement avec le vrac on revient aux sources, et surtout à la convivialité, on n’a rien inventé !

Le Cabas Vrac a maintenant 1 an. Quels sont vos projets pour la deuxième année ?

Nous allons continuer à proposer de nouveaux produits régulièrement. Par exemple nous venons de lancer l’huile de noix. Nous n’allons pas proposer de fruits et légumes car il y a déjà un primeur très proche. Nous voulons mettre en place du fromage à la coupe.

Nous souhaitons également développer les ateliers. Nous avons déjà fait des ateliers avec une naturopathe sur les vertus des épices, et également des dégustations de vin.

20171102_175644

Quel conseil pouvez-vous donner à quelqu’un qui n’ose pas se lancer dans le Zéro Déchet ?

On n’est pas obligé de changer tout d’un coup, et de vouloir diminuer ses déchets de 70% en 2 semaines !  Le mieux est d’y aller étape par étape. Il y a beaucoup de gens qui viennent avec un ou deux pots et découvrent le magasin. Et qui reviennent plus tard (voire beaucoup plus tard !) en s’étant équipés, pour essayer d’autres choses et progresser petit à petit. Chacun son rythme ! Les enfants adorent participer, vont à la balance, sont attirés par les bacs, n’hésitez pas à les emmener !

 

Bonne chance au Cabas Vrac ! N’hésitez pas à passer voir le magasin pour découvrir leur offre. Si le vrac vous fait peur, pensez d’abord aux bonnes bouteilles de vin que vous pourrez y trouver, avant de découvrir le reste. Et allez voir mes conseils pour des faire des courses en vrac !


2 réflexions sur “Les coulisses d’une épicerie sans emballage : Le Cabas Vrac à Saint Loubès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s